8 rue Sainte Anne, 75001 Paris (Métro Pyramides)
01 42 60 55 05 bde@inp-etudiants.fr

Deux étudiantes de l’Institut National de Podologie participent à l’expérience incroyable du « 4L Trophy »

Deux étudiantes de l’Institut National de Podologie à Paris, nous avons la chance et l’opportunité de pouvoir vivre notre rêve : participer à l’expérience incroyable du « 4L Trophy »  qui se déroulera du 19 février au 1er mars prochain pour sa 18ème édition.

 

Qu’est-ce-que ce mythique « 4L Trophy » ?

  • Tout d’abord un magnifique moment solidaire entre étudiants : plus de 2 500 jeunes âgés de 18 à 28 ans, qui allons faire un Raid de 6000 km sur les routes de France, d’Espagne et sur les pistes du Maroc jusqu’à Marrakech (point final de cette aventure), à bord d’une Renault 4L.
  • Un projet humanitaire à double face:
    • Français : Grâce à la Croix Rouge et à la  Banque Alimentaire.. nous déposerons sur le lieu de départ (Poitiers), des denrées alimentaires non périssables (soit 10kg minimum)  à destination de ménages français nécessiteux.
    • Marocain : puis nous transporterons jusqu’au Maroc dans notre 4L des fonds, du matériel scolaire et sportif pour aider les enfants démunis du désert. Pour cela nous passons par le biais de l’association « Enfants du Désert ».

–    Une course : au cours du raid, nous serons en autonomie sur les pistes du désert. Pour gagner cette course  nous devrons suivre au plus près les indications d’un carnet de route et réaliser l’étape avec le moins de kilomètres au compteur.

 

Pour réaliser ce projet il nous faut des fonds que nous récoltons par le biais de notre association « 2 Raide 4 Elles ». Nous remercions d’ailleurs infiniment l’école pour son soutien ainsi que les élèves qui nous ont aidés en achetant un sweat-shirt de notre équipage.

 

Nous sommes fières de représenter notre école lors de cette expérience ! On espère que vous serez nombreux à nous suivre sur :

www.2raide4elles.fr

 

https://www.facebook.com/2raide4elles.

 

http://www.4ltrophy.com/?gotosite=1

 

 

Candice Chauvat et Anne Moins

Laisser un commentaire